Sélectionner une page

Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit. Jean 3:8

Bien que certaine personne ne soit pas à même de d’indiquer le lieu et l’heure de leur conversion; ni de mentionner l’enchaînement précis des circonstances qui les y ont amenée, ne prouve en aucune manière qu’elle ne soit pas convertie.

Devenir disciple de Jésus, c’est devenir une nouvelle créature en Jésus-Christ. Or devenir un disciple de Jésus produira immanquablement le fruit de l’Esprit:

Mais le fruit de l’Esprit est : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur, maîtrise de soi; la loi n’est pas contre de telles choses.Galate 5: 22,23

Ils suivront par la foi, les pas de Jésus, ils réfléchiront son caractère et rechercheront la pureté du cœur comme lui-même est pur.

N’ayez pas pour parure ce qui est extérieur : cheveux tressés, ornements d’or, manteaux élégants, mais la parure cachée du cœur, la parure personnelle inaltérable d’un esprit doux et tranquille, voila qui est d’un grand prix devant Dieu. 1 Pierre 3: 3,4.

La véritable conversion produit une véritable réforme: le pécheur répare ses torts, rend ce qu’il à volé et confesse ses péchés. Il aime Dieu et ses semblables. C’est la preuve que cette personne est passé de la mort à la vie.

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passé; voici toutes choses sont devenu nouvelle.

2 Corinthiens 5: 17

Plus vous serez en communion avec Jésus, plus votre vision spirituel sera plus claire et vous permettra de voir vos lacunes. Vous constaterez que vos imperfections sont en contraste de plus en plus avec la perfection de son caractère. Cela démontre de manière évidente, que les charmes de Satan, sur vous, ont perdu de leur puissance. L’influence vivifiante du Saint-Esprit vous tire de votre torpeur.

La pierre de touche : c’est le fait de demeurer en Jésus.

En effet, si nous demeurons en Jésus et si l’amour de Dieu demeure en nous: nos pensées et nos actes seront conformes à la volonté de Dieu tel qu’elle est exprimé dans les dix commandements.

« Petits enfants que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste » 1 Jean 3:7

En effet, demeuré en Jésus, nous amène à aimer les choses que nous haïssions et à haïr les choses nous aimions.

L’orgueilleux devient doux et humble de cœur. Celui qui était vain et autoritaire devient sérieux et modeste.

L’ivrogne devient sobre. Le licencieux devient pur. Les vaines coutumes ainsi que les modes du monde sont délaissées. Le véritable disciple recherchera non pas l’ornement extérieur mais  » la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible ». 1 Pierre 3 : 4

Le contraste entre ce qu’on a été et ce qu’on est sera marquant.

On retrouve chez le disciple, la beauté du caractère de Jésus. Christ prenait plaisir à faire la volonté de son Père.

Les deux puissances d’action de Jésus-Christ sont: Aimer Dieu et vivre pour la gloire de son Père. Toutes ces actions étaient ennoblies par l’amour.

L’amour vient de Dieu.

Seul le cœur régénéré par la grâce de Dieu peut produire le véritable amour.

Nous aimons, parce qu’il nous a aimés le premier

1 Jean 4: 19

lorsqu’un être humain est régénéré par la grâce de Dieu, l’amour est à la base de tous ses actes.

L’amour modifie son caractère, dirige ses impulsions, domine ses passions, subjugue l’inimitié et ennoblit ses affections.

Néanmoins, la foi en Jésus ne dispense pas l’homme d’obéir aux dix commandements. La foi seul ne rend pas capable de nous rendre participant de Jésus-Christ, même si nos œuvres n’ont rien à voir avec notre rédemption.
Prétendre le contraire, c’est pendre le chemin de la présomption.

Obéir à la loi de Dieu c’est agir par un véritable service d’amour, non une obligation contrainte et contraignante. Personne ne devrait obliger qui que ce soit d’obéir à la loi de Dieu. Autrement dit, on n’à pas à vous obliger d’obéir à Dieu. Cela doit venir de votre cœur, remplit de l’amour de Dieu.

La loi de Dieu est le reflet de son caractère, la base de son gouvernement au ciel et sur la terre.

La preuve de toute véritable conversion à pour témoignage l’obéissance et une soumission qui a pour mobile l’amour.

« Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénible, »

1 Jean 5: 3

« Celui qui dit: Je l’ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui. »

Jean 2: 4

La foi, loin de nous dispenser d’observer la loi, nous rend participant de la nature divine et nous rend capable d’obéir à tous ses commandements.

Avec l’Esprit de Jésus-Christ, les dispositions qui sont en lui se manifesteront aussi en vous. Vous accomplirez ainsi ses œuvres de justice et d’obéissance dans l’amour.

Si vous voulez réagir par rapport à cette article, envoyez un mel à contact@aspervi.net .

Que Dieu vous bénisse abondamment.